•  

    Les Yeux de la Sorcière

     

    Les yeux de la sorcière

    Regard d’un animal

    Invitation à la chair

    Fascination du mal

     

    Eveil inquiétant

    Désir inconnu

    En s’attardant

    Sur sa nuque nue

     

    Regard abyssal

    Où je découvre encore

    Heure de kabbale

    Et démons qu’elle adore

     

    Fond sans fin

    Au-dessus de ses cernes

    Ne libère son chagrin

    Que si on l’enferme

     

    Le sceau du dragon

    Marqué dans sa peau

    L’éveil à la chanson

    D’un jour nouveau

     

    C’est le feu des enfers

    Qui dévore ses entrailles

    Les philtres de rivières

    Comblent leurs entailles

     

    Ses guerres se font le récit

    De prophéties démoniaques

    Offrant sourir soumis

    Pourtant elle attaque

     

    Elle ouvre son lit

    A qui ne craind ses griffes

    Pitié pour ma vie

    Au trépas hâtif

     

    Les cheveux rougoyants

    Insolente et farouche

    Elle garde de mon sang

    Chaque fois que je la touche

    A mon corps approchant

    Elle se dérobe à ma bouche

     

    Marquée de délirs

    Tourmentée d’amour

    La vengeance l’attire

    Dans un gouffre sourd

    Sa tendresse se déchire

    Aux éperons de sa tour

     

    Extravagante sensuelle

    Mépris du miroir

    Le cristal se fêle

    Lorsqu’elle ne veut plus croire

     

    De son rire satiné

    S’échappe un long serpent

    Elle pêche par vérité

    Pour frôler le néant

     

    Ses larmes sont si douces

    Mais ses yeux comme un glaive

    Pénètrent puis repoussent

    Les asseauts de mes rêves

     

    Prisonnier de ses songes

    A l’appel du désert

    Ses torrents me plonge

    Dans son grimoire ouvert

     

    Guerrière affranchie

    Armure de sommeil

    Nul ne guérit

    De ses yeux vermeils

     

    Les yeux de la sorcière

    Regard d’un animal

    Loin de l’eau claire

    L’attirance bestiale

     

    Profondeur ténébreuse

    Sous ses paupières figées

    Serait-ce une issue heureuse

    De pouvoir y échapper ? ©


    Les Yeux de la Sorcière





    votre commentaire

  •  

    Légende


    La sorcière du bois est passée cette nuit près des demeures au cœur du village. Elle est de retour sur les terres de nos campagnes. Elle cherche quelque chose. Son pèlerinage au pays des ombres est terminé. Son visage se cache dans l’ombre de son manteau et dans ses manches longues, des fioles de parfums envoûtants et de poison de belladone fulgurant, pour mourir avant d’être brûlée vive. On dit que sa beauté n’est visible qu’aux lueurs de la pleine lune et que sa voix ensorcelle jusqu’à vous guider vers les ténèbres. Sa peau est blanche et ses joues sont si pâles... Ses mains gantées de velours ne craignent ni la glace ni le feu. Certains l’ont aperçue aux premières lueurs de l’aube, sortant du cimetière et emportant avec elle des plantes cueillies sur le tombeau des défunts. On dit que le malheureux qui croise son regard s’en retrouve le sang glacé d’effroi, mais il fut doux autrefois. Les anciens racontent qu’elle enterra quelque part dans la lande, dans un coffret d’argent et de rubis, le cœur de son défunt amant, puis parti en quête du sortilège qui pourrait le ramener à la vie. Gardant sur elle l’élixir de longue vie, pour que sa jeunesse ne soit point altérée jusqu’à son retour du monde des fées. Hélas, elle revint bien avec le sortilège, mais la légende dit que lorsqu’elle posa genou à terre sur l’herbe tendre de la prairie, le coffret avait disparu. Des voleurs avaient déterré et emporté le précieux coffret couvert de pierres précieuses et abandonné le cœur de son aimé au milieu de nul part. Disparu à jamais. C’est depuis lors que la belle sorcière, éternellement jeune mais désespérément seule, erre depuis des années dans la lande, à la recherche de ce cœur perdu. Et parfois lorsqu’elle récite le sortilège ramené avec elle, une larme de sang perle au coin de sa paupière. Les voleurs moururent dès qu’ils dépensèrent le premier sou de leur funeste butin. Et c’est en brûlant les plantes de leur tombe que la sorcière cherche une réponse dans les volutes blanches de leur fumée. Mais plus rien ne lui parle car elle est morte depuis longtemps. Pourtant l’ombre de sa silhouette enveloppée d’une burine pourpre se glisse encore certains soirs le long des murs des maisons forçant les volets à se fermer d’eux même et pénétrant les songes de ceux qui ont oublié leur chandelle. ©


    Légende


    votre commentaire

  • Mauvaise Romance

    Inspiré de "Paparazzi" et "Bad Romance" Lady Gaga 


    Je suis le papillon soumis à ta lumière

    Prince de mes nuits

    Dénude mes épaules

    Je serais ton esclave

    Je serais sage jusqu’à ce que tu m’aimes

    Je n’arrêterai pas de te suivre

    Je ne serai jamais loin

    Telle une fan accro

    Malade de ton image

    Dangereuse et fascinée

    Tu seras ma star

    Ces photos avec toi n’auront pas de prix

    Quand tes yeux se poseront sur mon corps

    Tes mains n’en seront jamais loin

    Je me soumettrai à tes caresses

    Je serai sage, mais je n’arrêterai pas

    Je ne cesserai pas

    Je te suivrai, te harcèlerai jusqu’à ce que tu m’aimes

    Je dormirai au pied de ta maison, guetterai la lumière à ta fenêtre

    La pluie brouillera mes larmes et mon espoir

    J’attendrai le son de ta guitare

    Chacune de tes chansons me sera destinée

    Chaque note me transportera

    Frisson de tes doigts sur les cordes

    Je ne cesserai pas jusqu’à ce que tu m’aimes

    Je noircirai mes yeux encore et encore

    Pourvu que tu me voies

    Je promets d’être gentille

    Un flash, un autographe et je chérirai tout ce que tu touches

    La foule autour de toi

    Une sortie rapide

    Tu te retourne vers moi

    Je suis ta plus grande fan

    Oh oui je serai gentille jusqu’à ce que tu sois mien

    Tu sais que je serai tienne

    Je te chercherai partout où tu iras

    Cachée dans les coulisses de ta gloire

    Agrippée à tes cordes de velours

    Dans le jeu de mes yeux noirs et la fumée de cigarettes

    Ton ombre brûlera sur les planches

    Pendant que je me donnerai à toi

    Je ne pleurerai pas

    Cela n’a pas de prix

    Être à toi

    Je ne cesserai jamais

    Je veux ton amour

    Je veux vivre une fausse romance

    Je suis prête à tout prendre

    Tout ce que les autres n’ont pas voulu

    Je veux tout de toi

    Je veux tes vices et ton mal

    Aussi longtemps que tu en auras

    Je veux ton amour

    Tes drames, tes chagrins

    Tes baisers de cuir et de feu

    Vivre une dangereuse romance

    Et je marcherai derrière toi

    Et je marcherai devant toi

    Parce que tu aimeras me regarder

    Parce que je suis la garce que tu espérais

    Je te veux toi

    Et la revanche que tu prendras sur moi

    Je promets d’être gentille

    Je serai sage et tu te serviras

    Si tout ton amour est vengeance

    Nous pourrions écrire cette fausse romance

    J’accepterai tes horreurs, tes visions

    J’attendrai de t’avoir pour moi seule

    Je goûterai chaque seconde comme la dernière

    Avant que tu ne quitte ma lumière

    Pour une autre plus saine

    Car tu resteras criminel

    D’avoir été mien

    Je veux tes délires et ta démence

    Je veux goûter ton bâton de vertige

    Je te veux dans ma chambre quand ta maîtresse sera malade

    Parce que je suis gourmande

    Parce que je serai insatiable

    Parce que je serai phénoménale

    Je serai gentille jusqu’à ce que tu m’aimes

    Et même si tu ne m’aimes jamais

    Je veux ton autre amour

    Celui que tu me réserve

    Je veux ta revanche

    Ce sera ma consolation

    Je ne veux pas être ton amie

    Tu sais que je te veux

    À quel point j’ai besoin de toi

    Et je promets d’être sage jusqu’à ce que tu viennes

    Je serai dévouée à ton corps

    À ton culte, ta légende dans mon esprit

    Nous serons prisonniers de cette mauvaise romance

    Mais nous l’écrirons ensemble

    Jusqu’à ce que tu te libères de moi

    Notre sombre romance

    Je ne cesserai jamais…   ©

     

    Mauvaise Romance






    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique