• Partir

    Et ces larmes qui coulent sur mes joues pour rien

    Parce que je suis fille de mélancolie

     

    Toutes ces heures à taire mon désespoir

    Je cherche une colline, un sommet

    Pour y crier mes peurs et mes peines

     

    Ce trop plein de vie et d’amour que je conserve en moi

    Demeure prisonnier du sceau de la solitude

     

    Toutes ces âmes à qui j’aimerai dire qui je suis en vérité

    Mais je n’ai su que m’enfuir, le sort en est jeté

     

    Mon esprit voyage et rêve

    Mon corps étouffe, oppressé, épris de souffle et de vide

     

    Qu’il me pousse des ailes et que je m’évade loin de vous

    Loin de vos vies, de vos regards

    Puisque je ne vous ressemble pas  ©


    Partir


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    La Compagne
    Samedi 15 Octobre 2011 à 09:53

    J'aime beaucoup celui là, il me rapelle plein de choses ...

    2
    Petite Sorcière Profil de Petite Sorcière
    Samedi 15 Octobre 2011 à 11:16

    Retrouvé dans mes papiers oubliés. C'est un texte qui date. Je ne devais pas aller très fort le jour où je l'ai écrit. L'Aveyron me manquait sûrement à ce moment là!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :