• Valse de L'onde

    (Inspiré par "La Valse des Ondines" musique de Cécile Corbel)

     

    Valse de L'onde

     

    Longue épée plantée en terre

    Face au pommeau une prière

    Chevalier errant

    Sur la courbe du vent

    Tu inclines l’échine

    Face au lac de l’Ondine

    Des éclats de tempêtes

    Agrippées à ton pourpoint

    La pluie quitte ta tête

    Sur ce nouveau matin

    Egaré aux abords d’une eau

    Calme et piquetée de roseaux

    Penche une main vers la clarté du miroir

    Ton visage n’est pas celui que tu crois voir

    Les yeux de l’Ondine sur toi se sont posés

    En l’instant, à jamais devient ta destinée

    Point de lumière ni de palais

    Dans l’abîme où elle attendait

    Innocente extase

    Du regard sépulcral

    Curieusement embrase

    Ton être sans mal

    Des diamants éphémères

    Glissent de ses doigts

    De ses eaux la sorcière

    Viens te tendre les bras

    Pénètre l’onde glacée

    Ignorant sa morsure

    Tout ton corps prisonnier

    Du chant qu’elle susurre

    Cheveux d’algues brunes

    Et buste opalescent

    S’offrent aux caresses

    A tes lèvres de soupirant

    Ton cœur t’abandonne

    Avant que tu ne la prennes

    Mais déjà tu pardonnes

    Pour qu’il lui appartienne

    Sur la rive, près de l’épée d’argent

    L’ondine alanguie pleure son amant

    Gardienne de son sommeil éternellement

    Peigne sa chevelure jusqu’au prochain printemps 

    ©

      

     

    Valse de L'onde

     

     

    Valse de L'onde


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :